Shell et Exxon pourraient faire un recours contre la réduction prévue de la production de gaz de Groningen

L’état néerlandais a confirmé mercredi avoir prévu de continuer de réduire la production sur le champ massif à partir du 1er octobre.
La coentreprise Shell-Exxon à 50-50, connue sous le nom NAM, a mentionné dans une réaction que la mesure était « disproportionnée » et n’a pas pris en compte les normes de sécurité préalablement convenues, qui ne nécessitent pas une telle énorme réduction.
NAM a déclaré qu’il semblait que le gouvernement a souhaité de “fournir des garanties de sécurité absolues”, ce qui est impossible.
La réduction proposée, annoncée pour la première fois en avril, est la dernière d’une série au cours des deux dernières années après les tremblements de terre qui ont causé des dommages importants aux propriétés dans la région la plus nordique des Pays-Bas. Avec la nouvelle réduction, la production sera limitée à 21,6 milliards de mètres cubes (bcm) par an, contre 53,9 milliards en 2013.
NAM a accepté la responsabilité civile pour les dommages causés par les tremblements de terre et paie des dommages-intérêts de plus de 1 milliard d’euros (1,1 milliard de dollars).

Plus de nouvelles

Comment les prix de l’électricité évoluent-ils en 2024 ?

En tant que professionnel, comprendre la tarification de l’électricité est essentielle pour établir le budget énergétique de votre organisation. Mais...

Comprendre votre facture d’énergie : Un guide pratique pour les entreprises

Comprendre sa facture d’énergie est essentiel pour les entreprises désireuses de gérer efficacement leurs dépenses. Cela permet d’identifier les économies...

Comment choisir un courtier en énergie

Opter pour le bon courtier en énergie peut constituer une démarche stratégique pour les entreprises de divers secteurs. Les dépenses...