Russie: Gazprom a annoncé le début de la construction de Turkish Stream

Le gazoduc va traverser du sud de la Russie à travers la mer Noire vers la Turquie, permettant à la société contrôlée par l’État de transporter du gaz directement vers le sud de l’Europe tout en évitant l’Ukraine.
Gazprom a déclaré que le navire d’Allseas, Audacia, avait commencé de placer des gazoducs sur la rive russe de la mer Noire.
Dans une déclaration, le directeur général de la société, Alexei Miller, a déclaré que le projet Turkish Stream serait achevé d’ici la fin de 2019.
Précédemment, Gazprom a mentionné avoir commencé à placer des tuyaux sous la mer Noire pour Turkish Stream au deuxième semestre de 2017.
Gazprom a reflechi pendant des années à la possibilité de transporter des gaz directement vers le sud de l’Europe, mais a dû éliminer le projet précédent, South Stream, en raison de l’opposition de l’Union européenne.
Le projet, annoncé à la fin de 2014, est évalué à environ 12 à 13 milliards de dollars.

Plus de nouvelles

Le régulateur belge ne trouve pas de nouvelles fissures dans le réservoir Tihange 2

Le régulateur nucléaire belge a déclaré vendredi n’avoir pas trouvé des signes de nouvelles fissures dans le réservoir central du réacteur Tihange 2, ou antérieurement la production a été arrêtée depuis des années.

Lire la suite

Quotidien (05.05.2017): Les prix du pétrole ont chuté à un creux de cinq mois

Les prix du pétrole ont chuté jeudi pour la quatrième journée consécutive, atteignant leur niveau le plus bas depuis novembre 2016, après que les données ont montré une baisse moins signifiante dans les stocks de brut aux Etats-Unis et vu que l'OPEP et d'autres producteurs pourraient désapprouver les nouvelles coupures d'approvisionnement.

Lire la suite

Russie: La production de pétrole a été réduite plus que prévu dans l’accord de l’OPEP

Le ministère russe de l'Energie a annoncé mercredi que la production pétrolière du pays était de 300 790 barils par jour le 1er mai, soit bien inférieur au niveau enregistré en octobre et beaucoup moins que prévu dans l'accord de l’OPEP.

Lire la suite