Appelez-nous

Hercule EDF : gouvernement veut présenter projet de loi au Parlement d'ici l'automne

Energies France actualités

Rénovation du réseau électrique – La CRE dit non

« C’est non! » 

Mercredi 22 janvier dernier, Jean-François Carenco, le président de la Commission de régulation de l’énergie (CRE) s’est opposé au budget demandé par le réseau de transport d’électricité (RTE).

Ce dernier demandait un budget de 33 milliards d’euros sur 15 ans afin de maintenir et moderniser le système de distribution d’électricité français en vue de l’adapter à la transition énergétique.

Le 17 septembre dernier, François Brottes, président de RTE, avait présenté son plan d’évolution du réseau électrique français pour 2035. L’entreprise avait alors évalué à 33 milliards d’euros l’investissement nécessaire sur les 15 prochaines années pour moderniser le système électrique et surtout développer les énergies renouvelables s’inscrivant dans la loi relative à l’énergie et au climat votée dernièrement. Le plan annoncé comprenait notamment : la rénovation du réseau vieillissant, la numérisation accélérée, la création des interconnexions avec les pays voisins, le déploiement d’un réseau électrique en mer pour raccorder les futurs parcs éoliens offshore, … Ce budget correspond environ à 2 milliards d’euros par an contre les 1,3 milliard d’euros accordés à la RTE jusqu’ici.

Jean-François Carenco demande à la RTE un peu plus de flexibilité afin de limiter ses dépenses, et de trouver des solutions plus économiques. Et François Brottes comprend son désaccord « C’est son rôle de dire que c’est toujours trop cher ».

Ce budget devait être en partie financées par les factures d’électricité du tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité (TURPE). Le président de la CRE a indiqué “la réticence de nos concitoyens” devant l’impact environnemental de tout nouvel équipement et son cout.

Plus de nouvelles