Quotidien (3.03.2017) : Le pétrole en baisse de 2%, assombri par les soucis de l’offre, le dollar plus fort

Les contrats à terme de Brent ont chuté de 1,28 dollar, soit de 2,3% pour s’établir à 55,08 dollars le baril et ceux du brut américain ont reculé de 1,22 dollar, soit 2,3 pour cent pour clôturer à 52,61 dollars. Les marchés pétroliers ont continué à baisser depuis mercredi, lorsque les données du gouvernement ont montré que les stocks bruts aux États-Unis, le plus gros consommateur de pétrole du monde, ont bondi pour une huitième semaine consécutive à un record de 520,2 millions de barils la semaine dernière. Un dollar plus fort a aussi pesé sur le pétrole libellé en dollar.
Les prix au comptant de l’électricité en Europe ont divergé jeudi suite à une chute considérable de la production d’électricité des éoliennes allemandes, tandis que la faiblesse de la demande due aux températures douces a pesé sur le prix au comptant français. Le contrat allemand pour livraison vendredi a grimpé de 40% à 38,27 euros par MWh. Le contrat équivalent français a perdu 14% à 39,92 euros / MWh.
Le prix à terme de l’électricité en Allemagne, Cal ’18, a avancé de 0,10% à 30,88 euros / MWh, tandis que le contrat équivalent français pour livraison en 2018 a cédé 0,69% à 35,80%, suivant les prix baissiers du pétrole. Les prix des quotas d’émissions de carbone pour livraison en décembre 2017 ont diminué de 7,39% à 5,51 euros la tonne.
Le prix au comptant du gaz naturel britannique a glissé de 2,7% à 43,40 pence par thermie, sous la pression d’une offre saine en raison des flux plus élevés provenant du terminal méthanier de South Hook. Le contrat de gaz pour livraison en avril a diminué de 2,4% à 43,13 p / thermie. Le contrat pour livraison en été 2017 a baissé de 2% à 41,35 p / thermie suivant l’affaiblissement des prix du pétrole.

Plus de nouvelles

Charbon russe : un embargo européen en réponse aux crimes de guerre

La Commission européenne propose un embargo total sur le charbon russe ainsi que d’autres mesures restrictives en réponse aux preuves...

Exportations de gaz : l’Europe refuse de payer en roubles

La Russie, dans une manœuvre pour contrer les sanctions de l’Europe, exige que ses exportations de gaz soient désormais payées...

Ralentissement nucléaire : les conséquences sur le gaz russe

Depuis le début de l’année, la France connait un ralentissement nucléaire important causé par l’arrêt de plusieurs centrales majeures dans...