Quotidien (28.03.2017) : Les prix à terme de l’électricité en Europe en recul d’environ 2% vu la baisse des prix des carburants

Le brut Brent pour livraison au mois de mai a diminué de 5 cents, soit de 0,1%, pour clôturer à 50,75 $ le baril sur l’ICE Futures à Londres. Le brut léger américain WTI a chuté de 24 cents, soit de 0,5%, pour s’établir à 47,73 $ le baril sur la Bourse de New York.
Les prix à terme européens de l’électricité ont perdu du terrain lundi suivant l’affaiblissement des prix du pétrole, du charbon et du carbone. Le contrat allemand de l’électricité pour livraison en 2018, Cal ’18, a chuté de 2,3% à 28,01 euros / MWh. Le contrat équivalent français a plongé de plus de 2% à 33,39 euros / MWh. Dans les marchés des carburants, les prix du charbon européen pour livraison l’année prochaine ont diminué de 1,12%, parallèlement à ceux des droits d’émission de carbone en Europe, qui ont baissé de 2,91% à 4,67 euros la tonne.
Les prix au comptant du gaz naturel en Grande Bretagne ont dégringolé lundi, alors que le temps plus chaud pesait sur la demande dans un réseau largement approvisionné. Le prix du gaz pour livraison le lendemain a perdu 1,63% à 37,93 pence par thermie. Le terminal d’importation de South Hook LNG devrait recevoir le 2 avril le pétrolier Raseehda, l’un des plus grands au monde. Le contrat de gaz pour livraison en avril a glissé de 2,08% pour se négocier à 38,06 pence par thermie.

Plus de nouvelles

Ralentissement nucléaire : les conséquences sur le gaz russe

28.03.2022 | Depuis le début de l’année, la France connait un ralentissement nucléaire important causé par l’arrêt de plusieurs centrales...

Aide aux carburants : 7 questions pour comprendre la mesure

18.03.2022 | La volatilité des prix du pétrole a poussé le gouvernement à mettre en place une aide aux carburants...

Le prix des carburants affecte déjà durement plusieurs secteurs professionnels

16.03.2022 |Ce mardi, de nombreux professionnels des secteurs du transport, de la pêche ou de l’agriculture ont bloqué les dépôts...