Quotidien (26.09.2017): Le prix du brut Brent a sauté de 3,8% à un pic de 26 mois lundi

Le cours du pétrole Brent à Londres pour livraison en novembre a bondi de 2,16$, soit de 0,38%, à 59,02$ le baril, le plus élevé niveau depuis le 10 juillet 2015. Le prix du pétrole brut américain a accru de 1,56$, soit de 3,1%, à 52,22$, ou un maximum de cinq mois.
Les prévisions d’un temps plus froid et un réseau de gaz légèrement sous-approvisionné ont contribué à stimuler les gains des contrats au comptant et futurs de gaz au hub gazier National Balancing Point du Royaume-Uni lundi. Le prix spot du gaz a grimpé de 3 pence, soit de 6,8%, pour clôturer à 46,95 p/therme. Entre temps, le contrat de gaz pour livraison en octobre a fini en hausse de 5,5% à 46,16 pence par therme.
Les prix au comptant de l’électricité en Europe ont divergé lundi car la production accrue d’énergies renouvelables a pesé sur le contrat allemand, alors que les prévisions d’une augmentation de la demande et d’une baisse de la production nucléaire ont stimulé les prix en France. Le contrat spot d’électricité en France pour livraison mardi a sauté de 4,4% pour s’établir à 46,19 euros par MWh. De l’autre côté, le contrat équivalent allemand a chuté de 4,5% à 40,44 euros / MWh.
Sur la courbe future de l’électricité, les prix ont soudainement augmenté, suivant les prix élevés des émissions de charbon et du carbone. Le contrat allemand pour livraison en 2018 a affiché de gains solides, en croissance de 3% à 36,25 euros/MWh, près d’un pic récent de 3 ans et demi. Le même contrat en France a progressé de 2,3% à 42,05 euros/MWh.
Les prix du carbone en Europe ont grimpé d’environ 10% vu le volume massif de plus de 85 millions de tonnes échangés lundi, alors que l’évolution haussière des résultats d’enchères d’hier de l’Allemagne et les commentaires d’importants producteurs de pétrole ont soutenu l’ensemble du complexe énergétique. Le contrat de carbone de l’UE expirant en 2018 a fini à 7,31 euros la tonne.

Plus de nouvelles