Quotidien (21.08.2017): Le prix du Brent a brusquement sauté de 3,3% vendredi vu le dollar faible

Le contrat à terme du brut Brent pour livraison en octobre a sauté de 3,3%, soit de 1,69 $, pour s’établir à 52,72 $ le baril. Entre temps, le prix WTI a progressé d’environ 3% à 48,51 $ le baril.
Les prix de gros du gaz en Grande-Bretagne pour livraison immédiate ont avancé vendredi, car les importations réduites en provenance de Norvège et les approvisionnements plus bas des terminaux GNL ont créé un marché peu approvisionné. Néanmoins, la plupart des prix sur la courbe future ont glissé de façon insignifiante. Le prix au comptant du gaz a bondi d’environ 2,5% pour terminer à 43,70 p / therme. Par contre, le contrat de gaz pour livraison en hiver 2017 a été négocié en baisse de 0,27% à 48,03 pence par therme.
Les prix à court terme de l’électricité ont connu une évolution baissière avant le week-end, ayant considérablement diminué, en raison d’une demande plus faible, alors que les contrats futurs ont affiché de moindres changements vendredi.
Le contrat allemand au comptant d’électricité a chuté de 56,3% à 14,72 euros par MWh, alors que le même contrat en France a diminué de 48,10% à 17,75 euros par MWh.
Le long de la courbe, le contrat allemand d’électricité pour livraison en 2018 s’est négocié à 33,15 euros / MWh vendredi, tandis que le prix de l’électricité pour l’année prochaine en France a été en baisse de 8 cents arrivant à 39,71 euros.
Les prix du carbone de l’UE ont été constants vendredi, consolidant l’augmentation massive de 8%. Le contrat d’EUA expirant en 2020 a fini à 6,01 euros la tonne.

Plus de nouvelles

Quotidien (18.08.2017): Les prix du carbone en Europe ont dépassé 6€ jeudi pour atteindre un nouveau pic de 5,5 mois

Les prix du pétrole ont augmenté jeudi, car les données de l'AIE ont montré que les stocks de pétrole brut des États-Unis ont chuté de près de 13%, étant actuellement inférieurs au niveau de 2016. Les commerçants estiment que le marché du pétrole devient plus équilibré et que les stocks américains pourraient baisser au-dessous la moyenne de 5 ans les 2 prochains mois. Néanmoins, la production des États-Unis a sapé les efforts des producteurs de l'OPEP et de non-OPEP pour drainer une surabondance mondiale de carburant. Brent a progressé de 1,5% à 51,03 $ le baril, tandis que le prix de WTI a accru de 0,66% pour atteindre 47,09 $ le baril.

Lire la suite

Quotidien (17.08.2017): Les prix du pétrole ont chuté de plus de 1% mercredi malgré le déclin des stocks d’essence

Les prix du pétrole ont été volatils mercredi, même si les stocks du brut aux Etats-Unis ont chuté pour une 7ème semaine consécutive à leur niveau le plus bas depuis janvier 2016, selon les dernières données de l'AIE. Néanmoins, les stocks d'essence n'ont pas diminué comme prévu, et les données ont également montré que la production nationale du brut aux États-Unis augmenterait. Brent a clôturé la session en baisse de 53 cents à 50,27 $ le baril, alors que le prix de WTI a diminué de 1,62% pour atteindre 46,78 $ le baril.

Lire la suite

Le marché de l’énergie dans le nord de l’Angleterre pourrait être menacé par un Brexit dur

Le groupe de réflexion IPPR North a mentionné que l'absence d'un accord stable sur le commerce de l'énergie et le retrait d'Euratom pourrait avoir un impact négatif sur le Nord de l'Angleterre, sa sécurité énergétique et les prix du carburant, dans le cas d'un Brexit dur.

Lire la suite