Quotidien (15.03.2017) : Le pétrole brut au plus bas niveau en 3 mois, alimenté par l’Arabie saoudite

Le Brent brut pour livraison en mai a chuté sous sa moyenne mobile à 200 jours pour la première fois depuis la fin de novembre pendant la session. Le Brent a diminué de 43 cents, soit de 0,8%, pour s’établir à 50,92 $ le baril. Le brut léger américain WTI a plongé de 1,4% pour s’établir à 47,72 $, son plus bas niveau depuis le 29 novembre. Le Brent a clôturé à son plus bas niveau depuis le 30 novembre.
Les prix au comptant du gaz naturel en Grande britanniques ont sauté mardi en raison de la baisse des importations en provenance de Norvège, d’une panne imprévue au terminal méthanier de South Hook et de l’augmentation des exportations vers l’Europe continentale. Le prix du gaz britannique pour livraison le lendemain a avancé de 1,72% à 41,50 pence par thermie. La production éolienne devrait tomber à 4 963 MW mercredi, contre 6 569 MW mardi. Le contrat gazier pour livraison en avril a progressé de 1,21% à 41,78 p / thermie.
Les prix au comptant de l’électricité en Europe ont évolué différemment mardi, vu l’augmentation de la production éolienne et la faiblesse de la demande, tirant les prix allemands vers le bas. Le contrat équivalent français a gagné du terrain suite à une offre restreinte. Le contrat en Allemagne pour livraison mercredi a chuté de 2,58% à 33,67 euros par MWh. Le contrat équivalent a bondi de 0,28% pour s’établir à 38,84 euros / MWh.
Les prix à terme ont également divergé, avec le contrat allemand Cal ’18 affichant une modeste hausse de 0,20% à 29,49 euros / MWh. Le contrat équivalent français pour livraison l’année prochaine a perdu 0,57% à 34,85 euros / MWh. Les prix des quotas d’émissions de carbone de l’UE pour livraison en 2018 ont reculé de 0,96% à 5,15 euros la tonne.

Plus de nouvelles

Charbon russe : un embargo européen en réponse aux crimes de guerre

La Commission européenne propose un embargo total sur le charbon russe ainsi que d’autres mesures restrictives en réponse aux preuves...

Exportations de gaz : l’Europe refuse de payer en roubles

La Russie, dans une manœuvre pour contrer les sanctions de l’Europe, exige que ses exportations de gaz soient désormais payées...

Ralentissement nucléaire : les conséquences sur le gaz russe

Depuis le début de l’année, la France connait un ralentissement nucléaire important causé par l’arrêt de plusieurs centrales majeures dans...