Quotidien (14.03.2017) : Les prix au comptant de l’électricité française en hausse de 17% vu la demande accrue

Les prix du brut ont plongé plus de 8 pour cent depuis lundi dernier, la plus forte baisse hebdomadaire en quatre mois. Le Brent pour livraison en mai a chuté de 2 cents pour clôturer à 51,35 dollars le baril. Le bas de la session a été de 50,85 $, le plus bas depuis le 30 novembre. Le brut léger américain WTI a perdu 9 cents à 48,40 $ le baril.
Les prix au comptant de l’électricité en Europe ont bondi lundi, stimulés par les prévisions pour une consommation plus élevée en Allemagne et en France. Le contrat allemand pour livraison mardi a grimpé de 4,89% à 34,56 euros par MWh, alors que le contrat équivalent français a progressé de 16,62% à 38,73 euros / MWh par rapport au prix payé pour vendredi. La demande d’électricité allemande devrait augmenter de 1,6 GW à 76,4 GW mardi. En France, la demande passera de 2,1 GW du jour au jour à 59,2 GW.
Les prix à terme de l’électricité ont glissé, suivant l’affaissement des prix des carburants . Le contrat allemand Cal ’18 a chuté de 0,64% à 29,43 euros / MWh, alors que le contrat équivalent en France pour livraison en 2018 a reculé de 0,51% à 35,05 euros / MWh. Les prix des quotas d’émissions de carbone de l’UE pour livraison en 2018 ont diminué de 0,19% à 5,20 euros la tonne.
Les prix au comptant du gaz naturel britannique ont perdu du terrain lundi, tirés vers le bas par la surproduction, les températures plus douces qui ont entraîné une baisse de la demande de gaz pour le chauffage. Le prix du gaz britannique pour livraison le lendemain a baissé de 2,86% à 40,80 pence par thermie. Le contrat de gaz pour livraison en avril a glissé de 2,62% à 41,28 p / thermie.

Plus de nouvelles

Réduction des importations de gaz russe : la Commission européenne propose un plan

09.03.2022 | Un plan publié ce mardi 8 mars par la Commission européenne vise à supprimer rapidement la dépendance de...

Pénurie de charbon, les craintes de l’Europe font grimper les prix

04.03.2022 | C’est à présent une pénurie de charbon russe que redoute l’Europe. Élément essentiel pour assurer une sécurité de...

De nombreux investisseurs internationaux se retirent des actifs russes

02.03.2022 | En plus des sanctions occidentales, la Russie voit plusieurs de ses investisseurs internationaux se retirer de projets industriels...