Quotidien (12.05.2017): Les prix au comptant du gaz au Royaume-Uni ont diminué de 5% vu les prévisions du temps chaud

Le pétrole Brent a été négocié en baisse de 1,1% à 50,77 $ le baril, alors que le prix du brut aux États-Unis WTI a progressé de 1,06% pour s’établir à 47,83 $ le baril.
Les prix de gros du gaz en Grande-Bretagne ont diminué jeudi vu les prévisions de températures plus élevées qui réduiraient la demande de chauffage. Le prix du gaz au Royaume-Uni pour livraison en juin a diminué de 1,27% pour clôturer à 35,76 p / therme. Le prix au comptant NBP a chuté d’environ 5% pour s’établir à 38,05 p / therme.
Les prix spot de l’électricité en Europe ont été influencés jeudi par le déclin de la production solaire, une panne d’interconnexion et la demande croissante.
Le contrat allemand d’électricité a accru de près de 5% à 35,62 euros / MWh, tandis que le prix de référence allemand Cal ’18 a légèrement glissé de 0,62% pour atteindre 28,90 euros / MWh.
Les prix spot de l’électricité en France ont grimpé de 1% pour arriver à 37,28 euros par MWh, tandis que le contrat pour livraison en 2018 a diminué de 0,68% à 35,14 euros par MWh.
Les quotas d’émissions de carbone du contrat expirant en 2018 ont été négocié en baisse de 2,23% à 4,39 euros / tonne.

Plus de nouvelles

Iberdrola : Réclamation de fixation de prix examinée par la Haute Cour de l’Espagne

La Haute Cour de l'Espagne a annoncé jeudi l’investigation d’une réclamation du procureur anti-corruption visant une manipulation des prix de l'électricité prétendue par l'utilité Iberdrola à la fin de 2013.

L’Ecosse investi 43 millions de livres sterling dans une infrastructure à faible émission de carbone

Le gouvernement écossais prévoit un investissement de plus de £ 43 millions pour les projets d'infrastructure à faibles émissions de carbone.

Quotidien (11.05.2017): Les prix du pétrole ont grimpé de plus de 3% mercredi

Les prix du pétrole ont accru de plus de 3% mercredi, vu la plus forte baisse d'une semaine des stocks américains en 2017, et après que l'Irak et l'Algérie ont rejoint l'Arabie saoudite pour prolonger le contrat de l’OPEP visant les coupures d'approvisionnement.