Quotidien (10.10.2017): Le contrat au comptant du gaz en Grande-Bretagne a sauté de 3,1% lundi vu les flux réduites de la Norvège

Le prix du brut Brent a augmenté de 17 cents, soit de 0,3%, à 55,79 $ le baril. Plus tôt dans la session, celui-ci a touché un creux de trois semaines de 55,06 $. La semaine dernière, Brent a enregistré un déclin de 3,3%, sa plus forte perte hebdomadaire depuis juin 2017.

Le contrat à terme du brut américain WTI a été négocié en hausse de 29 cents à 49,58 $ le baril. Plus tôt dans la session, le prix du WTI était proche d’un creux de quatre semaines quand celui-ci est tombé à 49,13 $. WTI a affiché une perte hebdomadaire de 4,6% vendredi dernier.

La plupart des contrats de gros du gaz en Grande-Bretagne ont grimpé lundi en raison de la baisse des flux de la Norvège. Le prix au comptant du gaz NBP a sauté de 1,50 pence, soit de 3,1%, pour s’établir à 49,4 pence par therme. Sur la courbe future, le contrat pour livraison au 1er trimestre 2017 a accru de 0,12 pence, soit de 0,2%, à 52,61 p/therme.

La croissance de l’énergie éolienne a pesé lundi sur les prix de l’énergie en Allemagne, alors que ceux en France étaient plus élevés en raison des craintes liées aux approvisionnements réduits en énergie nucléaire. Le prix de l’électricité en Allemagne pour livraison mardi a chuté de 11,9% à 37,32 euros/MWh, tandis que le contrat équivalent en France a augmenté de 9,2% à 58,31 euros/MWh.

Le long de la courbe de l’électricité, les prix ont suivi les niveaux bas des marchés des carburants connexes. Le contrat pour livraison l’année prochaine en Allemagne a reculé de 0,7% à 35,19 euros/MWh. Le contrat français pour livraison en 2018 a glissé de 0,6% à 42,40 euros/MWh.

Les prix du carbone de l’UE ont légèrement glissé lundi, les observateurs ayant mentionné que les législateurs européens ne parviendraient peut-être pas à atteindre leur objectif de mener à bien les discussions sur la réforme de l’ETS post-2020 cette semaine. Les permis de carbone de l’UE expirant en 2018 ont clôturé en baisse de 0,6% à 6,99 euros la tonne.

Plus de nouvelles

Comment choisir un courtier en énergie

Opter pour le bon courtier en énergie peut constituer une démarche stratégique pour les entreprises de divers secteurs. Les dépenses...

Pourquoi devriez-vous faire appel à un courtier en énergie ?

Qu’il s’agisse d’obtenir de meilleures offres ou d’économiser du temps et de l’argent, vous professionnels, pouvez bénéficier de nombreux avantages...

Achats stratégiques d’énergie pour les entreprises françaises

L’électricité est un élément crucial souvent négligé dans le secteur des affaires. La plupart des entreprises ne peuvent fonctionner sans...