Quotidien (07.02.2017) : Les cours du Brent et du WTI au plus bas niveau depuis le 31 janvier

Le cours du Brent a perdu 1,09 $, soit 1,9%, pour s’établir à 55,72 $ le baril, tandis que celui du brut léger américain West Texas Intermediate a chuté de 82 cents, soit de 1,5%, pour clôturer à 53,01 $. C’était le plus bas niveau pour les deux contrats depuis le 31 janvier. L’écart entre le contrat de Brent et de WTI s’est rétréci à 2,09 $ le baril à la clôture, son plus faible depuis le 19 janvier.
Les prix au comptant de l’électricité en Europe ont augmenté lundi, sous l’effet des prévisions d’une baisse des températures qui vont accroître la demande d’électricité dans le contexte d’une chute de la production nucléaire française. Le contrat français de l’électricité pour livraison mardi a avancé d’environ 29 pour cent à 60,56 euros par MWh comparé au prix payé pour la séance de vendredi. Le contrat journalier allemand a progressé de 19% à 53,42 euros / MWh.
Les prix de l’électricité pour livraison l’année prochaine ont légèrement diminué lundi suivant le déclin d’autres carburants. Le contrat allemand Cal ’18 a baissé de 0,87% à 29,76 euros / MWh. Le contrat équivalent en France a perdu 1,36% à 35,47 euros / MWh. Le cours du charbon européen pour livraison en 2018 API2 a glissé de 0,51 pour cent à 66,26 dollars la tonne et les prix de quotas d’émissions européens de carbone pour livraison en décembre 2018 ont cédé 1,15 pour cent arrivant à 5,14 euros la tonne.
Les prix au comptant du gaz naturel en Grande Bretagne ont dégringolé de 1,15% à 60,00 pence par thermie, tirés vers le bas par un système surchargé, avec des importations robustes provenant de l’Interconnexion UK. Le sentiment baissier a réussi à s’infiltrer à travers les prix pour livraison à court terme. Le contrat de gaz pour la livraison en mars a perdu 1,47 pour cent pour s’établir à 58,94 pence par thermie.

Plus de nouvelles