Appelez-nous

Energies France actualités

Quotidien (06.09.2017): Les prix du carbone de l’UE ont sauté d’environ 10% à leur pic de 2017

Le cours du brut WTI a grimpé de près de 3 pour cent à 48,66 $ le baril, le niveau le plus élevé en deux semaines.
Le prix du brut Brent a clôturé en hausse de 2% à 53,38 dollars le baril, vu les signaux indiquant que l’Organisation des pays exportateurs de pétrole pourrait étendre ses limites de production au-delà du premier trimestre de 2018. La Russie et l’Arabie saoudite ont discuté d’une extension mais n’ont pas arrivé à un accord définitif.
Un système mal fourni vu la réduction des flux de la Norvège a entraîné une croissance des prix de gros du gaz mardi. Le prix du gaz pour livraison le lendemain a progressé de 0,80 pence, soit de 1,8%, pour finir à 45,95 pence par therme. Entre temps, le contrat de gaz pour livraison en octobre a été négocié en hausse de 1,6% à 45,63 pence par therme, car une maintenance est prévue sur le champ Troll et à l’usine Kollsnes.
Le long de la courbe d’électricité, les prix en Europe ont atteint un sommet de 32 mois mardi, soutenus par les prix élevés des permis d’émission de carbone et ceux des carburants, après que la France et l’Allemagne ont annoncé leur intention d’essayer d’arriver à un accord sur les réformes du marché du carbone de l’UE d’ici novembre.
Le contrat allemand d’électricité pour livraison en 2018 a augmenté de 1,9 pour cent à 34,25 euros / MWh, son pic depuis novembre 2014. Le contrat annuel moins liquide en France a grimpé de 1,8% pour s’établir à 41,03 euros / MWh.
Sur le marché au comptant de l’électricité, les prix pour livraison le lendemain ont chuté mardi étant donné les prévisions d’une forte augmentation de la production d’énergie éolienne renouvelable. Le prix spot de l’électricité en Allemagne a diminué de 15,4% à 31,87 euros / MWh. Le contrat équivalent français a chuté de 3,64% à 36,29 euros / MWh.
Les prix du carbone de l’UE ont grimpé de près de 10% à leur niveau le plus élevé de 2017 mardi, grâce à des commentaires haussiers faits par la France et l’Allemagne, une forte enchère et des contrats clés de charbon et d’électricité atteignant leur sommet depuis près de trois ans. Les quotas de carbone de l’UE expirant en 2020 ont vu leurs prix accrus à 6,70 euros la tonne, soit un pic de huit mois.

Plus de nouvelles