Près de 90% de l’électricité en Europe provient des énergies renouvelables en 2016, éclipsant le charbon

Sur les 24,5 GW de nouvelle capacité ajoutée dans l’ensemble de l’UE en 2016, 21,1 GW – soit 86% – proviennent de l’éolien, du solaire, de la biomasse et de l’hydroélectricité.
À titre de comparaison, aux États-Unis environ 63% de la nouvelle capacité d’énergie provient de sources renouvelables, selon l’US Energy Information Administration. C’est environ 15GW sur 24GW de nouvelle capacité rajoutée.
Pour la première fois, l’énergie éolienne représentait plus de 50% de la capacité nouvellement installée – selon l’association industrielle WindEurope – dépassant le charbon en tant que le deuxième producteur de l’électricité après le gaz.
L’Allemagne a installé la plus grande partie de la nouvelle capacité éolienne, avec 44% de l’installation totale. Le pays est suivi par la France, les Pays-Bas, la Finlande, l’Irlande et la Lituanie qui ont atteint de nouveaux sommets record en termes d’installations éoliennes.
Le projet le plus important a été le parc éolien de Gemini situé au large des côtes néerlandaises, qui a été connecté au réseau en février dernier et sera le deuxième plus grand parc éolien offshore au monde, une fois achevé cette année. Gemini a été suivi en taille par deux autres parcs éoliens offshore, le Gode Wind 1 et 2 de 582MW en Allemagne et le projet néerlandais Westermeerwind de 144MW.
Selon WindEurope, environ 28 pays ont des plans concrets sur les énergies renouvelables après 2020.

Plus de nouvelles