Pologne: Les mines de charbon RGG et KHW en train de fusionner

La fusion devrait générer de nombreuses synergies en termes de capacités techniques, de marchés et de zones financières et constitue un autre élément de rationalisation du secteur minier polonais.
KHW a besoin d’environ 1 milliard de zlotys (245 millions de dollars) pour survivre. KHW pourrait s’effondrer si les deux sociétés minières ne fusionnent avant la fin du premier trimestre, selon le gouvernement polonais.
PGG, la plus grande entreprise minière en Pologne, possède cinq mines avec une production annuelle d’environ 30 millions de tonnes et KHW produit environ 10 millions de tonnes de charbon par an à partir de quatre mines. PGG et KHW emploient 32 000 et 13 000 personnes respectivement.
Les injections de capitaux préparées pour KHW par la société électrique Enea, la société de commerce de charbon Weglokoks et le véhicule de restructuration TF Silesia, qui devaient être investis dans KHW, seront adressées à PGG, mais seulement une fois les deux entités fusionnent.
Le ministère de l’Énergie a demandé au raffineur national PKN Orlen d’injecter 400 millions de zlotys dans les sociétés PGG et le KHW fusionnés, selon les médias locaux.

Plus de nouvelles

Charbon russe : un embargo européen en réponse aux crimes de guerre

06.04.2022 | La Commission européenne propose un embargo total sur le charbon russe ainsi que d’autres mesures restrictives en réponse...

Exportations de gaz : l’Europe refuse de payer en roubles

30.03.2022 | La Russie, dans une manœuvre pour contrer les sanctions de l’Europe, exige que ses exportations de gaz soient...

Ralentissement nucléaire : les conséquences sur le gaz russe

28.03.2022 | Depuis le début de l’année, la France connait un ralentissement nucléaire important causé par l’arrêt de plusieurs centrales...