Nucléaire : Areva vend près de 30 % de ses parts à l’État

Areva, qui détient 40 % du groupe Orano (multinationale du combustible nucléaire), a vendu la quasi-totalité de ses parts à l’État. Cette vente permettra au groupe d’achever un chantier en Finlande.

Le géant du nucléaire Areva ne détient plus que 9,4 % d’Orano

Le groupe Areva se doit de tenir ses engagements financiers dans le cadre de la construction de l’EPR (réacteur nucléaire de troisième génération) d’Olkiluoto, au sud-ouest de la Finlande. Areva se doit de lever 600 millions d’euros afin de finaliser le projet.

Ainsi, le groupe Orano SA appartient à près de 70 % à l’État. Cette vente de 994,1 millions d’euros n’est pas négligeable et rebat les cartes pour Areva qui ne détient plus que 9,4 % du groupe Orano.

L’État actionnaire à plus de 70 %

La monétisation de ces parts aidera Orano de répondre à ses engagements à propos du nucléaire. Sur les 40 % d’Orano qui appartenaient au groupe Areva, 10 % ont été placés en fiducie auprès de Natixis pour sécuriser un prêt accordé par la Siemens Bank. 10 autres pourcents ont été placés en fiducie auprès de la Caisse des dépôts et consignations (CDC).

L’État a racheté les 12 % du capital d’Orano qui était détenu par Areva (pour une valeur de 719 millions d’euros) et 4,59 % du capital de la Caisse des dépôts (pour 275 millions d’euros). Ainsi, aujourd’hui, Orano SA est détenu à 70,59 % par l’État contre 54 % jusqu’alors.

Plus de nouvelles

Comment les prix de l’électricité évoluent-ils en 2024 ?

En tant que professionnel, comprendre la tarification de l’électricité est essentielle pour établir le budget énergétique de votre organisation. Mais...

Comprendre votre facture d’énergie : Un guide pratique pour les entreprises

Comprendre sa facture d’énergie est essentiel pour les entreprises désireuses de gérer efficacement leurs dépenses. Cela permet d’identifier les économies...

Comment choisir un courtier en énergie

Opter pour le bon courtier en énergie peut constituer une démarche stratégique pour les entreprises de divers secteurs. Les dépenses...