L’UE renforce les liens avec les membres de l’accord climatique après la décision des États-Unis de se retirer

L’accord de 195 pays a été le premier à obliger tous les pays de réduire les émissions de gaz à effet de serre, mais le président américain Donald Trump a annoncé le 1er juin son souhait de renégocier ses termes, car la participation au pacte compromettrait l’économie, réduirait le nombre des emplois, menacerait la souveraineté nationale et mettrait les États-Unis en désavantage permanent. Mais les ministres de l’UE ont accentué que l’accord « permet à chaque partie de forger son propre chemin ».
L’Union européenne désire implémenter l’accord sur le climat, selon la déclaration conjointe des ministres des Affaires étrangères de l’UE, mentionnant que l’accord de Paris est « adapté à l’objectif et ne peut pas être renégocié ».
La création de partenariats mondiaux plus forts sur le fond de la décision de Trump influencerait de manière significative le statut international des États-Unis dans les années à venir.

Plus de nouvelles

Le plan de gazoduc entre la Norvège et la Pologne exige une demande de capacité de 75%

Un pipeline pour fournir du gaz norvégien à la Pologne qui coûtera environ 2 milliards d'euros (2,23 milliards de dollars) sera construit s’il y a une demande d’au moins 75 pour cent du gaz que celui-ci peut transmettre, a déclaré Reuters à l'un des associés du projet.

Lire la suite

Quotidien (19.06.2017): Les prix au comptant du gaz en Grande-Bretagne augmentent d’environ 19% vendredi

Les prix du pétrole ont progressé vendredi, mais le marché est resté baissier, vu les stocks excédentaires, malgré les réductions de production dirigées par l'OPEP.

Lire la suite

Les Pays-Bas peu susceptibles de fermer les centrales au charbon bientôt

Le chef du parti Green Left aux Pays-Bas a déclaré vendredi qu'il ne pensait pas que les centrales électriques au charbon du pays seraient fermées à la fin de la prochaine période de gouvernance.

Lire la suite