L’ouragan Harvey oblige 10 raffineries à fermer

Les effets destructeurs de la tempête se ressentiront dans les prochains jours, car les pluies et les inondations ont forcé 10 raffineries, notamment Exxon, Citgo, Petrobras, Flint Hills, Magellan, Buckeye, Shell, Phillips 66 et deux centrales exploitées par Valero Energy, à fermer pendant toute la durée de l’ouragan.
La raffinerie Baytown d’Exxon Mobil, qui traite habituellement 584 000 barils de pétrole brut par jour, a également stoppé sa production. Selon certaines estimations, la tempête a arrêté la production de plus de 2,2 millions de barils de pétrole.

Même si les effets de l’ouragan sont dévastateurs, l’arrêt temporaire de la production pétrolière pourrait s’avérer une bonne chose, car le monde est trop approvisionné en pétrole.
Selon le Bureau de la sécurité et de l’application de la loi, environ 22% du pétrole, ainsi que 26% de la production de gaz naturel, ont été suspendus pendant la tempête.
L’ouragan Harvey est la première tempête depuis les ouragans Gustav et Ike en 2008, qui a eu le pouvoir d’arrêter la production et le raffinage du pétrole.
Harvey pourrait engendrer un saut mineur à court terme de 5 à 10 cents dans les prix de l’essence par gallon, mais un accroissement de 25 centimes est également plausible.

Plus de nouvelles