Appelez-nous

Energies France actualités

Les Pays-Bas recevront la première cargaison de GNL de l’usine américaine Cheniere

Le navire Arctic Discoverer, d’une capacité de transport de 133 500 mètres cubes de GNL, a quitté l’installation sur la côte du Golfe et se dirige vers Rotterdam, selon les données.
Cheniere est actuellement la seule entreprise capable d’exporter d’énormes cargaisons de GNL des États-Unis continentaux, mais très peu ont déjà débarqué sur les rives européennes, malgré les prédictions des analystes d’une augmentation de l’offre.
Le plus grand bénéficiaire des volumes de Sabine Pass a été jusqu’à présent le Mexique, suivi par le Chili, la Chine, le Japon, la Jordanie, l’Inde et la Turquie, comme le montrent les données du Département américain de données d’énergie.
À l’heure actuelle, l’Espagne, le Portugal, l’Italie et la Malte sont les seules nations européennes ayant reçu des livraisons.
Les analystes et plusieurs opérateurs de GNL ont prédit que les importations européennes pourraient accroître à partir de cet été en raison de l’augmentation de la capacité de production de GNL, car les marchés de l’Asie et d’ailleurs luttent pour saisir le nombre croissant d’approvisionnements.
La Grande-Bretagne a reçu sa première livraison de GNL du Pérou à bord du pétrolier Gallina en février.
Royal Dutch Shell exporte du GNL du Pérou, principalement au Mexique, mais en raison de problèmes contractuels avec CFE du Mexique, la grande compagnie pétrolière a choisi de détourner certaines cargaisons sur des marchés alternatifs, selon les commerçants.

Plus de nouvelles