Les clients de Gazprom pourront renégocier les prix du gaz naturel

La semaine dernière, il a été annoncé que Gazprom devrait changer son comportement sur le marché afin d’éviter une amende de plusieurs millions d’euros par l’UE pour abus de monopole.
La Commission européenne a accepté de réglementer la situation par les moyens extrajudiciaires avec la société russe si elle passe en revue les termes de ses contrats avec la Bulgarie et sept autres États membres de l’UE. Ricardo Cardoso a aussi mentionné que toutes les restrictions territoriales existantes dans les contrats de Gazprom seraient supprimées. Cela devrait conduire à une libéralisation des échanges de gaz dans la région.
La renégociation des prix du gaz naturel devient une option pour les marchés où Gazprom détient le monopole et impose des taux disproportionnés. Un nombre des pays n’ont pas la possibilité de renégocier les taux dans leurs contrats, mais en vertu de la nouvelle réglementation, les clients pourraient exiger une renégociation chaque deux années.

Plus de nouvelles

Aide aux carburants : 7 questions pour comprendre la mesure

18.03.2022 | La volatilité des prix du pétrole a poussé le gouvernement à mettre en place une aide aux carburants...

Le prix des carburants affecte déjà durement plusieurs secteurs professionnels

16.03.2022 |Ce mardi, de nombreux professionnels des secteurs du transport, de la pêche ou de l’agriculture ont bloqué les dépôts...

Réduction des importations de gaz russe : la Commission européenne propose un plan

09.03.2022 | Un plan publié ce mardi 8 mars par la Commission européenne vise à supprimer rapidement la dépendance de...