Le régulateur belge ne trouve pas de nouvelles fissures dans le réservoir Tihange 2

La production de deux réacteurs, parmi lesquels le réacteur Tihange 2 de 1 000 mégawatts, a été stoppée en 2012, comme l’a demandé le régulateur, après avoir découvert de petites fissures dans les réservoirs principaux.
Les fissures étaient des particules d’hydrogène piégées à l’intérieur des réservoirs quand ceux-ci ont été fabriquées par une société néerlandaise au début des années 1980.
Le régulateur belge a annoncé vendredi qu’une vérification de maintenance au cours des dernières semaines a révélé qu’aucun nouveau signe de fissures dans les réservoirs centrales n’a été observé, et Tihange 2 pourrait être opérationnel dans les prochains jours, selon le régulateur. Néanmoins, le réservoir du réacteur va continuer d’être monitoriser.

Plus de nouvelles

Pourquoi devriez-vous faire appel à un courtier en énergie ?

Qu’il s’agisse d’obtenir de meilleures offres ou d’économiser du temps et de l’argent, vous professionnels, pouvez bénéficier de nombreux avantages...

Achats stratégiques d’énergie pour les entreprises françaises

L’électricité est un élément crucial souvent négligé dans le secteur des affaires. La plupart des entreprises ne peuvent fonctionner sans...

Charbon russe : un embargo européen en réponse aux crimes de guerre

La Commission européenne propose un embargo total sur le charbon russe ainsi que d’autres mesures restrictives en réponse aux preuves...