Le raffineur polonais Lotos vise un accord pétrolier à long terme avec l’Iran

Lotos, contrôlé par l’État, souhaite diversifier ses importations de pétrole et de gaz de la Russie, son plus grand fournisseur. Ila société a signé un accord l’année dernière avec National Iranian Oil Company et les premiers camions-citernes transportant 2 millions de barils de pétrole iranien sont arrivés en Pologne à la mi-août.

La société est maintenant en négociations pour obtenir encore 2 millions de barils.

Lotos pourrait convenir d’un accord à long terme avec l’Iran après avoir achevé la construction de l’unité de cokéfaction de 2,3 milliards de zlotys (570 millions de dollars) à sa raffinerie de Gdansk en 2018, selon sa déclaration.

En 2016, 75% du pétrole traité à la raffinerie de Lotos provient de la Russie.

Jastrzebski a mentionné son souhait que l’entreprise commence à verser des dividendes encore cette année – après une pause de 10 ans.

Lotos a annoncé un plan quinquennal à la fin de l’année dernière, faisant partie d’une vaste modernisation de l’entreprise qui prévoit également un investissement de 9,4 milliards de zlotys en 2017-2022, entre autres phases.

Plus de nouvelles