Le gouvernement norvégien n’a pas l’intention de réduire la participation dans la société énergétique Statoil

La Norvège, deuxième pays en Europe par PIB par habitant après le Luxembourg, détient actuellement une participation de 67% dans la société.
Il n’y a aucun plan pour réduire les enjeux du gouvernement dans le fabricant d’engrais Yara, le fabricant d’aluminium Norsk Hydro ou la banque DNB, a réitéré le ministre de l’industrie Monica Maeland.
Statoil a déclaré plus tôt cette année qu’il prévoit de forer environ 30 puits d’exploration en 2017, comparativement à 23 l’an dernier. Plus de la moitié des nouveaux puits prévus pour cette année seront dans les bassins du plateau continental norvégien.

Plus de nouvelles

Pourquoi devriez-vous faire appel à un courtier en énergie ?

Qu’il s’agisse d’obtenir de meilleures offres ou d’économiser du temps et de l’argent, vous professionnels, pouvez bénéficier de nombreux avantages...

Achats stratégiques d’énergie pour les entreprises françaises

L’électricité est un élément crucial souvent négligé dans le secteur des affaires. La plupart des entreprises ne peuvent fonctionner sans...

Charbon russe : un embargo européen en réponse aux crimes de guerre

La Commission européenne propose un embargo total sur le charbon russe ainsi que d’autres mesures restrictives en réponse aux preuves...