Appelez-nous

Energies France actualités

La Grèce, l’Israël et le Chypre progressent avec un gazoduc d’Israël vers l’Europe

Les gouvernements européens et l’Israël ont convenu en avril d’aller de l’avant avec un projet de gazoduc méditerranéen pour expédier le gaz d’Israël vers l’Europe, en établissant 2025 comme date cible pour la finalisation.
“Nous avons convenu d’accélérer nos actions conjointes concernant notre accord sur la construction d’un vaste projet qui offrira de nouvelles perspectives de coopération économique en Méditerranée orientale”, a déclaré le Premier ministre grec Alexis Tsipras à Thessalonique, en discutant avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et Nicos Anastasiades, le président de Chypre.
Le coût du projet est estimé à environ 6 milliards d’euros (6,7 milliards de dollars). Le pipeline planifié de 2 000 km (1 250 milles) reliera les champs de gaz au large des côtes d’Israël et de Chypre avec la Grèce et éventuellement l’Italie.
L’Israël a découvert plus de 900 milliards de mètres cubes (bcm) de gaz en mer, et le nombre pourrait être étendu à 2 200 milliards de mètres cubes, selon certaines estimations. Le champ de gaz Aphrodite en Chypre possède 128 milliards de mètres cubes supplémentaires, et les eaux chypriotes pourraient avoir encore plus de réserves.
Une construction de câbles électriques à longue distance reliant l’Israël, le Chypre et la Grèce continentale a également été discutée. L’interconnexion EuroAsia transmettra l’électricité générée en Israël et expédiée via le Chypre, l’île grecque de Crète et la Grèce continentale vers des réseaux européens.
Un officiel du gouvernement hellénique a déclaré que la Grèce avait proposé d’ajouter un câble fibre optique au projet qui pourrait augmenter le coût du projet de 10% selon certaines données. Celui-ci a obtenu un financement de 1,5 milliard d’euros de l’UE et des études de faisabilité ont été finalisés.

Plus de nouvelles