La France prévoit d’investir 20 milliards d’euros dans la transition énergétique

Les investissements liés à l’environnement crayonnés par l’économiste Jean Pisani-Ferry et présentés lundi par le Premier ministre Edouarde Philippe font partie du plan d’investissement de 57 milliards d’euros prévu pour la période entre 2018 et 2022.

Selon la déclaration du gouvernement, environ 20% des émissions de gaz à effet de serre proviennent des bâtiments, menant à la décision de planifier un programme d’isolation thermique de 9 milliards d’euros qui se concentrera sur les bâtiments du gouvernement et les logements à faible revenu.

Le plan va financer la rénovation d’environ 75 000 logements par année, soit 375 000 au cours du plan quinquennal du gouvernement. L’objectif pour les cinq prochaines années est d’investir environ 7 milliards d’euros pour la croissance de 70 pour cent des énergies renouvelables en France. Les investissements comprendront la recherche et l’innovation pour faire face au changement climatique et hâteront la transition de la France vers une plus grande efficacité énergétique et un faible taux de carbone.

Pour passer à des véhicules moins polluants, 4 milliards d’euros devraient être investis. L’industrie du transport est responsable de plus de 30% des émissions de gaz à effet de serre.

D’autres éléments se concentreront sur le réseau routier et ferroviaire, augmenteront les réseaux de transport locaux et aideront les ménages à faible revenu à échanger entre des véhicules anciens et polluants pour des modèles plus récents et écologiques.
Le plan visera l’élimination progressive de 10 millions de véhicules anciens et l’accent serait mis sur les voitures à l’essence enregistrées avant 1997 ou les véhicules au diesel enregistrés avant 2001.

Plus de nouvelles