La demande de pétrole pourrait baisser en 2017, selon l’AIE

Selon le rapport, les pays membres de l’OPEP ont de nouveau réduit leur production, pour un deuxième mois consécutif. Ils ont décidé de couper la production afin de soutenir les prix du pétrole. L’accord, qui a été également signé par quelques pays non membres de l’OPEP, pourrait être déstabilisé, parce que leur production pourrait accroître de 0,4 million de barils par jour à 58,1 millions de barils par jour en 2017.
Le baril de pétrole a été négocié à un prix plus élevé mercredi, après avoir enregistré un bas de trois mois au début de la semaine.
Dans un rapport publié mardi, qui résume l’activité de février, le plus grand producteur de l’OPEP, l’Arabie Saoudite, avait augmenté sa production de 263 000 barils par jour à 10 millions de barils par jour. Malgré cet accord, le ministère de l’Énergie de l’Arabie Saoudite a déclaré que la décision a été prise strictement pour stabiliser le marché pétrolier mondial.

Plus de nouvelles

Pologne : le projet gazier Baltic Pipe deviendra opérationnel d’ici 2022

PGNiG, la société pétrolière et gazière en Pologne est convaincue qu'un nouveau système de gazoduc pour importer du gaz de la Norvège via le Danemark et la mer Baltique sera construit d'ici 2022.

Lire la suite

Verbund poursuivra l’exploitation de sa centrale à cycle combiné au gaz naturel de Mellach

Verbund a abandonné les plans de vente de sa centrale électrique à gaz de Mellach dans la province de Styrie, car les offres d'achat d'acheteurs potentiels ne répondaient pas aux attentes de la direction.

Lire la suite

L’UE alloue 40 millions d’euros pour soutenir les énergies renouvelables en Algérie

L'UE et l'Algérie ont signé un accord de 40 millions d'euros pour aider l'Algérie à diversifier son économie et à améliorer le climat des affaires en adoptant des mesures allant du développement des énergies renouvelables à la modernisation des finances publiques.

Lire la suite