Fourniture d’énergie et Coronavirus en France au 17/03

Nous vous avons préparé un récapitulatif de la situation énergétique en France en ces temps d’épidémie, les mesures prises par le gouvernement pour assurer la continuité de la fourniture d’énergie ainsi que les aides apportées aux entreprises pour faire face à la crise.

La consommation française d’électricité a baissé de 10% en l’espace de 24h à cause du ralentissement économique provoqué par l’épidémie de Coronavirus.  « On a constaté ce matin une baisse de la consommation d’électricité d’environ 10 % par rapport à un lundi normal de mars », a informé le réseau de transport de l’électricité (RTE, gestionnaire de l’électricité).

Elisabeth Borne, ministre de la transition écologique et solidaire, a accueilli, la semaine dernière, les entreprises du secteur de l’énergie pour faire un point sur la situation. Celle-ci a demandé aux entreprises d’organiser un plan d’action en assurant le maintien des services énergétiques face à cette crise sanitaire. Elisabeth Borne souhaite aussi aider les entreprises en difficultés et demande aux opérateurs d’énergies de faire preuve de souplesse. Elle affirme que tout le monde a besoin d’électricité en ce temps de crise. 

Lundi 16 Mars, le président Emmanuel Macron a annoncé, lors de son élocution concernant l’épidémie du Covid-19 en France, plusieurs mesures pour aider les entreprises et les salariés dont la suspension des factures de gaz, d’électricité et les loyers. De plus, le chef du  gouvernement a indiqué deux mois de prolongation de la trêve hivernale. Celle-ci prend généralement fin le 31 mars mais, cette année, elle sera repoussé jusqu’en fin Mai. 

Face à cette pandémie, les entreprises appliquent donc des mesures réglementaires afin d’adapter leurs horaires de travail. Garantir la santé des salariés pour assurer la continuité de la production d’électricité est une priorité pour les entreprises d’énergies. 

« On a pour consigne de privilégier les transports individuels pour se rendre au travail et les centrales ont pris des dispositions pour maximiser les stocks de produits nécessaires à l’exploitation : gaz industriels, fuel pour les diesels de secours, produits chimiques, etc. », explique Marc Kuntz, coordinateur syndical pour le parc nucléaire d’EDF à la CGC selon Les echos.

Pour RTE, le plan d’action a commencé ce lundi matin. Le télétravail a été généralisé pour toutes les tâches pouvant être réalisé à distance. “Concernant les activités à réaliser sur le terrain, seules les personnes indispensables au bon fonctionnement du réseau électrique et à l’approvisionnement seront maintenues à travailler sur place” informe le gestionnaire de réseau.

Du côté du gestionnaire de distribution de gaz, GRDF, l’entreprise se concentre aussi sur les impératifs. Des mesures d’espacements imposés des équipes ou de télétravail sont désormais appliqués pour la gestion des appels d’urgences (sécurité du réseau et interventions sur le terrain).

Plus de nouvelles

Aide aux carburants : 7 questions pour comprendre la mesure

18.03.2022 | La volatilité des prix du pétrole a poussé le gouvernement à mettre en place une aide aux carburants...

Le prix des carburants affecte déjà durement plusieurs secteurs professionnels

16.03.2022 |Ce mardi, de nombreux professionnels des secteurs du transport, de la pêche ou de l’agriculture ont bloqué les dépôts...

Réduction des importations de gaz russe : la Commission européenne propose un plan

09.03.2022 | Un plan publié ce mardi 8 mars par la Commission européenne vise à supprimer rapidement la dépendance de...