Énergies renouvelables : une production électrique 2020 historique mais encore loin des objectifs de 2023

Le panorama de l’électricité renouvelable du quatrième trimestre de 2020 a récemment été publié par le Syndicat des énergies renouvelables. Si le bilan des trois premiers trimestres étaient en demi-teinte, les trois derniers mois de l’année passée ont mis l’électricité renouvelable à l’honneur puisqu’elle couvert près de 27% des besoins électriques de la France métropolitaine en 2020 ! 

Énergies renouvelables : des indicateurs encourageants

Plus d’un quart de la consommation électrique couvert par les énergies « propres » !

Si la production de l’électricité nucléaire n’a pas été prolifique en 2020 en raison de la crise de la Covid-19 (335 TWh produits pour une estimation initiale d’EDF comprise entre 375 et 390 TWh), les énergies renouvelables affichent tout de même une progression encourageante. En 2020, celle-ci a couvert 26,9% des besoins du territoire métropolitain. 

Ce progrès de quatre points par rapport à l’année 2019 (23,1%) cette production record des énergies renouvelables de 120,7 TWh (+10,4%) est à corréler à la baisse de la consommation du pays en raison du contexte sanitaire.

Une filière hydraulique toujours championne des énergies renouvelables

La filière hydraulique affiche une très légère progression comparativement à l’année 2019 avec une puissance installée de 25 732 MW (+28 MW) et une production annuelle de 60,8 TWh. Cette stabilité s’explique par une filière déjà bien développée, représentant la deuxième source d’électricité française, derrière le nucléaire, mais devant toutes les autres énergies.

À noter que les régions Auvergne Rhône-Alpes et Occitanie représentent respectivement près de 46% et plus de 21% du parc hydraulique national. Ces régions dominent les autres par leurs caractéristiques propices à l’installation de centrales hydroélectriques grâce à la présence de cours d’eau et autres massifs montagneux.

Avec des objectifs nationaux pour 2023 atteints à hauteur de 99,3%, tous les feux sont au vert pour la filière hydraulique qui a couvert 13,5% de l’électricité annuelle consommée en 2020.

Des progrès encore insuffisants au vu des objectifs PPE pour 2023

Le « risque de décrochage » de l’éolien se confirme

Le panorama de l’électricité renouvelable du troisième trimestre de 2020 faisait état d’une progression du mois de septembre en nette baisse comparativement au mois de septembre 2019 (+ 671 MW en septembre 2020 contre + 1,4 GW septembre 2019). Il fallait revenir à 2015 (+ 581 MW) pour faire état d’une évolution aussi faible d’une année à une autre. Sur l’année 2020, ce sont 1 105 MW qui ont été installés (+ 366 MW sur le dernier trimestre 2020).

Le baromètre rapportait déjà « un risque de décrochage pour la filière éolienne » au troisième trimestre 2020. La tendance se confirme puisque la puissance totale installée pour l’année 2020 de 1 105 MW et semble loin de la Programmation Pluriannuelle de l’Énergie (PPE) qui vise 24 100 MW d’éolien installé, soit 2 200 MW qui devront être installés sur les trois prochaines années pour respecter cet objectif rempli, pour l’heure, à hauteur de 73%.

Des objectifs 2023 inatteignables ?

Ainsi, malgré une évolution notable des renouvelables, l’objectif de production de 20,1 GW de la filière photovoltaïque d’ici à 2023 sera difficilement atteignable puisque ce sont plus de 3 GW annuels (seuls 820 MW d’énergie solaire ont été raccordés en 2020) qui devront être produits pour être au rendez-vous dans deux ans. 

Ainsi, plus la France s’éloigne de son cap pour 2023, plus celui de 2028 (entre 35 GW et 44 GW) s’éloigne. Frédéric Tuillé, responsable des études chez Observ’ER considérait déjà au troisième trimestre 2020 que ce retard serait « difficile à rattraper. »

Découvrez le détail du panorama de l’électricité renouvelable du quatrième trimestre de 2020 en cliquant ici.

Plus de nouvelles

Code de l’énergie 2021, CRE, transition énergétique… L’essentiel du webinaire avec Michel Guénaire et Jean-François Carenco

Le Président de la Commission de régulation de l’énergie (CRE) Jean-François Carenco était l’invité de Michel Guénaire (spécialiste en droit...

Lire la suite

Combustibles nucléaires : EDF confirme le site de la Hague pour la construction de sa nouvelle piscine

Alors que nous vous rapportions une probable saturation des capacités de stockage du site de retraitement des déchets de La...

Lire la suite

EDF : un bilan 2020 fortement affecté par la crise sanitaire de la Covid-19

Il y a quelques semaines, EDF a tourné la page d’une année particulière, à l’image d’autres fournisseurs du secteur. La...

Lire la suite