Énergie: Le plan de la ministre Elisabeth Borne pour cet hiver

– 15/06/2020 –

Face à la crise du coronavirus, les moyens de production d’électricité affichent une “disponibilité historiquement basse”. Selon la ministre de la Transition Écologique et Solidaire, Élisabeth Borne, la situation est inédite. “Il faut faire preuve de vigilance cet hiver concernant la sécurité d’approvisionnement électrique” a t-elle annoncé.

Voici notre récapitulatif des capacités de production d’électricité cet hiver ainsi que les mesures prises par le gouvernement.

Le nucléaire fragilisé

Dans le contexte de pandémie, EDF a dû revoir à la baisse sa production nucléaire 2020 et s’est vu aussi modifier son calendrier d’opérations de maintenances pour cet hiver. En conséquence, la capacité de production nucléaire disponible sera réduite en fin d’année 2020. Rappel de la situation ici. 

6 GW manqueront cet hiver

La RTE se questionne sérieusement sur le pic de consommation hivernale. EDF a donc été obligé de reporter en 2021 la maintenance de 8 réacteurs nucléaires prévue cette année afin de pouvoir compter sur eux pendant la vague de froid. Grâce à cette  reprogrammation, seulement 6 GW au lieu de 15 GW manqueront cet hiver, alors que les prévisions de l’hiver prochain sont les mêmes que 2019. 

Le renouvelable

Les stocks hydrauliques sont actuellement au plus haut depuis 10 ans avec 95% de taux de remplissage. “Concernant l’éolien et le solaire, les investissements ont repris et on devrait atteindre le taux de mise en service prévu pour 2020” indique la RTE. Une capacité de 10 GW pourra être utilisée grâce à l’Europe. 

Le thermostat intelligent 

Les particuliers pourraient avoir un rôle à jouer dans la sécurité d’approvisionnement électrique cet hiver. Afin d’aider les foyers à s’équiper de thermostats intelligents et ainsi mieux maîtriser leur consommation, la ministre Elisabeth Borne lance le “coup de pouce thermostat” d’une valeur de 150€ qui sera financé par les Certificats d’Économie d’Énergie (CEE). Ce bonus représente 50% du coût d’installation avec un retour sur investissement en deux ans. 

CPE et effacement

La ministre a communiqué que le tertiaire allait bénéficier d’un bonus sur les contrats de performance énergétique (CPE) portant sur un tiers du coût des travaux. 

Le potentiel d’effacement est aujourd’hui d’environ 3 GW en France. La RTE estime possible de mobiliser de l’ordre de 1 GW supplémentaire pour l’hiver prochain. Pour les entreprises, le tarif concernant l’effacement du nouvel appel d’offres sera doublé passant de 30000€/MW à 60000 €/MW. 

Elisabeth Borne souhaite augmenter de 500 MW les capacités de flexibilité de la RTE. Elle incite les fournisseurs à développer des offres tarifaires adaptées dans le but de consommer moins aux heures de pointes (sur le même principe que les offres d’effacement). Au total ces mesures d’effacements supplémentaires seront égales à 15 millions d’euros. 

Plus de nouvelles

Pourquoi devriez-vous faire appel à un courtier en énergie ?

Qu’il s’agisse d’obtenir de meilleures offres ou d’économiser du temps et de l’argent, vous professionnels, pouvez bénéficier de nombreux avantages...

Achats stratégiques d’énergie pour les entreprises françaises

L’électricité est un élément crucial souvent négligé dans le secteur des affaires. La plupart des entreprises ne peuvent fonctionner sans...

Charbon russe : un embargo européen en réponse aux crimes de guerre

La Commission européenne propose un embargo total sur le charbon russe ainsi que d’autres mesures restrictives en réponse aux preuves...