EDF: Report de la construction des Diesels d’Ultime Secours jusqu’en Février 

– 06/07/2020 –

L’Autorité de Sureté nucléaire (ASN) rallonge le délai d’EDF pour l’installation de générateurs diesel d’ultime secours (DUS) sur les six derniers de ses 56 réacteurs. Les opérations ont été retardé par la crise sanitaire. 

À la suite de l’accident de Fukushima en mars 2011, l’ASN avait ordonné l’installation de diesels d’ultime secours sur 56 des 58 réacteurs du parc nucléaire français d’ici fin 2018 ; excluant les deux réacteurs de Fessenheim au vu de leurs fermetures.

Ce projet s’inscrivait dans le cadre du programme “Grand Carénage”. Son investissement se chiffre à 10 milliards d’euros.

Le DUS, à quoi ça sert ?

Dans le cas d’une perte totale des alimentations électriques d’une centrale, cette mesure permettra de dépanner l’alimentation électrique des matériels et systèmes de sécurité. Il garantit le fonctionnement des systèmes de refroidissement de l’installation et évite tout rejets de radioactivité dans l’environnement.

Le diesel d’ultime secours est prévu pour résister à des situations extrêmes comme des  catastrophes naturelles (inondation, tornade, séisme). 

Sa puissance électrique est de 3 MW et contient une autonomie de carburant de 3 jours. Sa durée de fonctionnement continue a été fixée à 15 jours sans l’aide de maintenance. La centrale de Gravelines a vu ses 6 DUS installés le 18 juin 2020 terminant ainsi 5 ans de travaux. 

Les délais de la fin des travaux repoussés

En début 2019, un report avait déjà été accordé pour le groupe nucléaire jusqu’en fin 2020 en raison de la complexité du projet. 

EDF souhaite reporter le délai jusqu’en Février 2021. L’ASN a approuvé la demande de l’électricien en vue des circonstances de crise sanitaire. Selon une interview accordée à Montel, “les reports sont limités et cohérents”.  Aucun arrêt de réacteurs ne sera nécessaire.

Plus de nouvelles