Discussions entre l’italien Eni et l’Iran sur les projets pétroliers et gaziers

La société italienne Eni prépare une étude de faisabilité visant l’expansion des champs de pétrole et de gaz en Iran. Deux accords ont été déjà conclus en ce qui concerne cette question. Les résultats des études seront disponibles dans 6 mois.

En juin 2017, Eni et National Iranian Oil Company (NIOC), le groupe énergétique de l’Etat, ont signé un protocole d’entente visant à découvrir les investissements potentiels dans le domaine du gaz Kish (Golfe Persique) et la troisième phase de développement du champs pétrolier Darkhoveyn dans les six mois à venir.

Les réserves de pétrole sur le champ pétrolier Darkhoveyn sont estimés à plus de 5 milliards de barils.

Actuellement, le champ pétrolier produit 160 000 barils de pétrole par jour (bpj). Il est très probable que Darkhovin atteigne la production de 110 000 bpj de pétrole brut et 210 millions de mètres cubes par jour de gaz.

Il est également prévu que le champ de gaz Kish produise 28 millions de mètres cubes par jour de gaz à usage interne et 11.300 bpj de condensat de gaz destinés à l’exportation.

Plus de nouvelles

Total espère gagner 2 millions de consommateurs de gaz et d’électricité en France

La société française de pétrole et de gaz Total commencera à vendre au détail de gaz et d'électricité en France d'ici la fin de cette année et vise à gagner environ deux millions de clients, comme l'a déclaré mercredi le chef de l'exécutif Patrick Pouyanne.

Lire la suite

Quotidien (31.08.2017): Le prix du Brent a diminué de 2,2% mercredi, en raison d’une baisse de la demande de brut

Les prix du pétrole ont chuté mercredi car les inondations causées par l’ouragan Harvey ont clôturé environ un quart des raffineries américaines, entraînant une baisse de la demande de brut. Le cours du Brent brut a diminué de 1,14 dollars, soit de 2,2%, à 50,86 $. Entre temps, le prix de WTI a glissé de 1,1% pour s'établir à 45,96 $ le baril.

Lire la suite

La contribution du charbon à la génération d’électricité au Royaume-Uni a atteint le minimum en 135 ans

Le mois dernier, le charbon a atteint un seuil historique dans le mix énergétique total du Royaume-Uni, ne représentant que 2%, soit le niveau le plus faible au cours des 135 dernières années. De l'autre côté, l’électricité générée à partir du gaz représentait environ 40% de l'énergie totale au Royaume-Uni, l'énergie nucléaire représentait 32% et les énergies renouvelables comptaient pour 18%.

Lire la suite