Délais de démarrage de l’EPR de Flamanville repoussé jusqu’en 2024

Le gouvernement n’oublie pas le nucléaire malgré le contexte actuel. La mise en service de l’EPR de Flamanville, qui devait avoir lieu cette année, est encore reportée de 4 ans.

L’ASN (Autorité de Sureté Nucléaire), police du nucléaire, avait autorisé le lancement du chantier en 2007. Mais depuis, le projet accumule les retards. Un décret à l’époque avait prévu 13 ans maximum pour la conception de ce réacteur. EDF prévoyait initialement une mise en service en 2012. Puis, face à des difficultés financières et techniques le démarrage du réacteur a été progressivement repoussé jusqu’en 2020.

Aujourd’hui, et suite aux problèmes détectés sur les soudures, un nouveau décret a été prononcé, offrant à EDF 4 années supplémentaires pour terminer la construction. La réparation des soudures non conformes demandera, à elle seule, plusieurs homologations qui peuvent prendre du temps.

« Cette date butoir est à titre préventif et nous permet de bénéficier de marges administratives supplémentaires par rapport au planning industriel. »  soutient le groupe EDF concernant l’EPR.

Il est encore impossible de savoir quel impact la crise sanitaire du COVOD-19 aura sur l’avancement du chantier de l’EPR. EDF a activé le plan Pandémie pour l’entretien de des réacteurs 1 et 2 de Flamanville, mais le chantier de l’EPR n’est lui pas à l’arrêt. On peut cependant imaginer que l’impact économique de la pandémie générera des retards supplémentaires.

Plus de nouvelles

Exportations de gaz : l’Europe refuse de payer en roubles

30.03.2022 | La Russie, dans une manœuvre pour contrer les sanctions de l’Europe, exige que ses exportations de gaz soient...

Ralentissement nucléaire : les conséquences sur le gaz russe

28.03.2022 | Depuis le début de l’année, la France connait un ralentissement nucléaire important causé par l’arrêt de plusieurs centrales...

Aide aux carburants : 7 questions pour comprendre la mesure

18.03.2022 | La volatilité des prix du pétrole a poussé le gouvernement à mettre en place une aide aux carburants...