Électricité : quel bilan pour la production de 2019 en France ?

La Commission de Régulation de l’Énergie ou CRE est l’autorité administrative indépendante française qui veille au bon fonctionnement du marché de l’énergie (électricité et gaz) au bénéfice des consommateurs.

Elle est l’acteur principal de régulation sur le marché de l’énergie français, fondée le 10 Février 2000 afin de moderniser et développer le service public de l’électricité. À l’occasion de ses 20 ans cette année, la CRE a publié son bilan de production énergétique française de 2019. Voici un bref résumé de son bilan.

La moyenne de la production en électricité en France

En 2019, la production d’électricité nucléaire en France représentait 70.6% du mix énergétique soit 379.5 TWh. L’hydraulique était au second rang avec une production de 60 TWh soit 11.2% de la production totale. Le thermique fossile a suivi avec 7.9% soit 42.6 TWh produit. Pour finir, l’éolien atteignant 6.3% (34.1 TWh) puis le solaire et les bioénergies respectivement égales à 2.2% (11.6 TWh) et 1.8% (9.9TWh).

La production totale d’électricité en 2019 s’est élevée à 537.7 TWh pour une consommation de 474 TWh. Du côté du gaz, les importations se sont élevées à 639 TWh avec une consommation de 478 TWh

Le prix du gaz et de l’électricité en 2019

En 2019, les prix du spot (court terme) sur les marchés de gros de l’électricité ont baissé de -21% en moyenne. Les centrales électriques à gaz ont été très sollicitées en 2019 en vue de l’indisponibilité des centrales nucléaires et des bas niveaux des barrages hydroélectriques. Les prix au long terme avaient augmenté fortement en début d’année pour finir en baisse progressive en fin d’année.

En gaz, les prix spot sur le marché de gros ont baissé de 41% en moyenne en 2019 par rapport à 2018. Au long terme, les prix ont baissé tout au long de l’année en 2019 passant de 20.5€/MWh en Janvier à 16.4€/MWh en Décembre.

L’ARENH en 2019

Concernant l’ARENH, la CRE a annoncé, en décembre 2019, que sur le marché français, 68% de la consommation d’électricité était fournie par des offres de marché dont 38% auprès d’un fournisseur alternatif. En gaz, 91% de la consommation et 66% des sites sont en offre de marché dont 34% auprès d’un fournisseur alternatif.

Les ambitions de la CRE

« L’année 2019 a été une année charnière pour l’Europe de l’énergie », confie la CRE. En effet, l’année passée le nouveau paquet législatif de l’Union Européenne « une énergie propre pour tous les européens » a été mis en vigueur ainsi que le Pacte vert, une feuille de route précisant les particularités du système énergétique français. 

L’objectif de la CRE, à travers ses groupes de régulateurs européens, est de faire de l’Europe le premier continent climatiquement neutre d’ici à 2050. Elle souhaite une baisse de 50% à 55% des émissions de Gaz à Effet de Serre d’ici 2030 en proposant des mesures de réduction dans tous les secteurs qui en émettent (industries, agriculture, commerce etc). 

Plusieurs mesures financières existantes ou non vont être mobilisées pour appuyer cette transition comme le fonds de transition juste, la banque européenne d’investissement…

Plus de nouvelles

Charbon russe : un embargo européen en réponse aux crimes de guerre

La Commission européenne propose un embargo total sur le charbon russe ainsi que d’autres mesures restrictives en réponse aux preuves...

Exportations de gaz : l’Europe refuse de payer en roubles

La Russie, dans une manœuvre pour contrer les sanctions de l’Europe, exige que ses exportations de gaz soient désormais payées...

Ralentissement nucléaire : les conséquences sur le gaz russe

Depuis le début de l’année, la France connait un ralentissement nucléaire important causé par l’arrêt de plusieurs centrales majeures dans...