Compteurs Linky : le déploiement massif jugé comme un grand succès industriel

01.12.2021 | La CRE a annoncé le 29 novembre dernier le succès du déploiement massif des compteurs Linky. Cette opération visant à installer ces compteurs électriques nouvelle génération chez 90% de la population française a été qualifié de “grand succès industriel” pour le pays.

Données de la campagne d’installation

La campagne d’installation massive avait commencée en 2015 et devait permettre à 90% des foyers français d’être équipés de nouveaux compteurs Linky. Ce taux va être atteint d’ici au 31 décembre 2021, une réussite malgré le ralentissement des installations causé par la crise sanitaire, comme le souligne la Commission de régulation de l’énergie (CRE).

Le confinement en 2020 a fait prendre un retard sur la pose d’environ 1 million de compteurs, retard qui a rapidement été rattrapé par Enedis.
Ce sont donc quelque 33,9 millions de compteurs Linky qui seront posés en France à la fin de l’année 2021, sur un parc total de 37,7 millions.

La CRE relève également que les coûts d’investissement sont d’environ 15% inférieurs par rapport au plan d’affaire initial, ce qui ramène l’investissement du projet Linky à 4 milliards d’euros. Ce sont dont 700 millions d’euros d’économisés.
De plus, le système semble performant avec “plus de 98% de télérelevés journaliers réussis depuis 2018”.

Compteurs Linky en chiffres

Il reste évidemment quelques points problématiques (“0,7% des compteurs sont non communicants depuis plus de 2 mois”), cependant, le projet de déploiement des compteurs Linky reste un succès. Les coûts de cette opération doivent être compensés à long terme par l’exploitation des compteurs, particulièrement grâce à la relève à distance qui fera économiser les coûts d’une relève “physique”.

Ceux qui ne veulent pas des compteurs Linky

Malgré quelques oppositions farouches et parfois très médiatisées de la part des utilisateurs contre l’installation des nouveaux compteurs, la CRE annonce que “les interventions de pose se sont globalement bien déroulées avec un taux de réintervention très faible (inférieur de 1%) et un taux de réclamations stable autour de 0,7%”.

D’ici à 2024, les derniers compteurs n’ayant pas encore été posés par le gestionnaire Enedis devraient l’être pour les 10% de consommateurs restants. Il est prévu de poser environ 850 000 compteurs Linky par an durant cette nouvelle phase de déploiement “diffus”.

Mais alors qu’en est-il de ceux qui n’ont pas encore de nouveau compteur ?
La CRE évoque plusieurs raisons à ces installations tardives : difficultés de contact, problèmes techniques, refus explicite de la part du consommateur… En dehors de quelques cas isolés liés à l’impossibilité technique d’installer un compteur, il est estimé qu’à partir de 2025, toute personne dépourvue d’un Linky se sera “par choix délibéré”.

À ce titre, la Commission estime “qu’il convient de leur facturer le coût de la relève résiduelle, qu’ils transmettent ou non des autorelevés”. Une facturation de service, donc, qui s’élèverait a environ 64 €/an, soit 5,33 € par mois.

Évidemment, cette facturation ne concernerait pas les personnes dans l’impossibilité technique de faire installer un compteur Linky puisqu’il ne s’agirait pas, dans ce cas précis, d’un choix volontaire.

Source : Connaissance des énergies

Plus de nouvelles

Prix du pétrole : les États-Unis décident de puiser dans leurs réserves stratégiques

25.11.2021 | La décision a été prise en début de semaine par la Maison Blanche, en concertation avec d’autres États...

Fournisseurs en faillite, le français Hydroption pourrait être le premier

18.11.2021 | Depuis le début de la hausse des prix de l’énergie, on compte de nombreux fournisseurs en faillite en...

Nucléaire français : Macron souhaite relancer la filiale avec de nouveaux réacteurs

17.11.2021 | Le parc nucléaire français devrait accueillir de nouveaux réacteurs d’ici à 2050. Le président de la République Emmanuel...