Appelez-nous

Energies France actualités

Comment les prix de l’électricité évoluent-ils en 2024 ?

En tant que professionnel, comprendre la tarification de l’électricité est essentielle pour établir le budget énergétique de votre organisation.

Mais comment s’y prendre pour tout comprendre ? Combien coûte exactement un MWh et comment pouvez-vous vous assurer d’obtenir le meilleur rapport qualité prix ?

Une répondrons à toutes ces questions et à bien d’autres dans notre blog ci-dessous.

Les prix de référence de l’électricité pour les professionnels

Les prix de l’électricité pour les entreprises varient selon le fournisseur d’énergie.

Pour guider les entreprises dans leur planification, la Commission de Régulation de l’Energie (CRE) a fourni un barème présentant des prix de référence.

« Les … prix présentés ci-après s’entendent hors taxes (HT) et intègrent la part approvisionnement en énergie y compris l’ARENH, les garanties de capacité, le tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité, les coûts commerciaux ainsi que la marge des fournisseurs. Ils prennent en compte le fait que la majorité des consommateurs ont une consommation plus forte en période hivernale et en heures pleines. » (CRE)

Fourchettes de prix de référence moyens sur l’année :

client-type moyen

Source: CRE

 

client type-saisonnalise

Source: CRE

 

Comment les entreprises peuvent-elles comparer efficacement les offres d’électricité ?

Comparer les offres d’électricité peut s’avérer complexe. Pour les compteurs d’une puissance inférieure ou égale à 36 kVA, utiliser le Tarif Réglementé de Vente peut servir de référence pour vérifier les prix de fourniture des fournisseurs alternatifs ; nombreux sont ceux qui proposent des prix inférieurs à ce tarif.

Cependant, ce tarif bleu est désormais réservé uniquement aux entreprises de moins de 10 employés et dont le bilan est inférieur à 2 millions d’euros.

Pour les compteurs dont la puissance est supérieure à 36 kVA, les Tarifs Réglementés de Vente (TRV) ont été supprimés en 2016. Dans ce cas, il est recommandé de consulter différents fournisseurs ou un courtier en énergie, qui réalisera pour vous des comparaisons de marché et des estimations de prix.

Vous pourriez ainsi obtenir plusieurs devis de différents fournisseurs d’électricité le même jour. Et avoir la garantie que les comparaisons de prix sont précises et basées sur les mêmes conditions de marché, les mêmes consommations de référence, vous offrant ainsi une base plus fiable pour évaluer les différents coûts.

Ouverture à la concurrence

Depuis l’ouverture totale à la concurrence des marchés de l’électricité et du gaz naturel en France le 1er juillet 2007, les consommateurs ont la liberté de choisir leur fournisseur d’énergie.

Cette libéralisation a permis l’entrée de fournisseurs non historiques, dits alternatifs, sur le marché de détail de l’électricité. Désormais, il n’existe pas de prix uniforme du kWh en France, et les fournisseurs sont libres de fixer leurs tarifs.

EDF reste le seul à pouvoir offrir le tarif réglementé « Tarif Bleu », souvent utilisé comme référence pour comparer les prix, bien que de nombreux fournisseurs proposent des tarifs inférieurs.

Les consommateurs peuvent donc choisir entre le tarif réglementé et des offres de marché, ces dernières étant généralement plus compétitives.

De la production à la distribution

Le coût de l’électricité couvre la production, le transport, la distribution, entre autres. Pour mieux le saisir, il est utile de rappeler brièvement comment le marché de l’électricité est structuré.

Il se compose de plusieurs étapes clés dans la chaîne de valeur de l’électricité :

  • Production : cette étape est gérée par des entreprises telles qu’EDF, qui supervisent la production d’électricité à partir de sources nucléaires, thermiques et renouvelables, ainsi que par des producteurs indépendants.
  • Approvisionnement : dans cette phase, les fournisseurs achètent l’électricité en gros soit directement auprès des producteurs, soit sur le marché de gros, puis la revendent aux consommateurs.
  • Distribution : cette dernière étape est gérée par RTE et des entreprises de distribution locales telles qu’Enedis, qui sont responsables de l’acheminement de l’électricité sur 95 % du territoire français.

le marche de l'electricite

Les composantes du prix de l’électricité sur le marché de détail

Le prix de détail hors taxes des offres d’électricité, qu’il s’agisse de tarifs réglementés ou de tarifs de marché, comprend :

  • Des coûts fixes communs à tous les fournisseurs, tels que l’accès aux réseaux dont les tarifs sont déterminés par la CRE ;
  • Des coûts qui varient selon le fournisseur : le coût de production ou d’approvisionnement en électricité, les frais commerciaux, et la marge ou rémunération choisie par le fournisseur. C’est par l’optimisation de ces coûts que le fournisseur peut différencier ses prix.

Le prix de détail de l’électricité inclut également deux contributions et deux taxes qui s’appliquent uniformément sur les factures des clients, que ce soit pour les tarifs réglementés ou les offres de marché :

  • La Contribution Tarifaire d’Acheminement (CTA), qui finance les droits spécifiques relatifs à l’assurance vieillesse des personnels des industries électriques et gazières.
  • Le tarif de l’accise sur l’électricité (ex – TICFE) : perçu pour le compte des Douanes et contribuant aux recettes du budget de l’État, ce tarif est fixé à 21 €/MWh à partir du 1er février 2024 pour les particuliers et assimilés, et à 20,5 €/MWh pour les entreprises. Suite au bouclier tarifaire mis en place le 1er février 2022, ce tarif avait été réduit à 1 €/MWh pour les particuliers et assimilés, et à 0,5 €/MWh pour les entreprises.
  • Les taxes départementale et communale sur la consommation finale d’électricité (TDCFE et TCCFE) ont été supprimées respectivement au 1er janvier 2022 et au 1er janvier 2023. Cette suppression a entraîné une augmentation de l’accise sur l’électricité, désormais intégrée dans les tarifs à taux plein applicables.
  • La TVA est appliquée à un taux de :
    • 5,5 % sur l’abonnement et la CTA, et 20 % sur la part proportionnelle (y compris l’accise sur l’électricité), pour une puissance souscrite inférieure ou égale à 36 kVA ;
    • 20 % sur l’ensemble de la facture, pour une puissance souscrite supérieure à 36 kVA.

Décryptage des tarifs proposés par EDF

EDF, fournisseur historique d’électricité en France, jouissait d’un monopole avant la libéralisation du marché énergétique.

Selon l’offre sélectionnée, le coût du kWh varie. Actuellement, EDF peut proposer deux principales catégories d’offres :

  • Les tarifs réglementés, connus sous le nom de « Tarif Bleu » ;
  • Les offres de marché.

1. Le Tarif Bleu :

Le prix du kWh d’EDF est proposé par la CRE et fixé par voie réglementaire.

La CRE calcule les tarifs réglementés d’EDF en utilisant plusieurs composants :

  • Le coût de l’ARENH, au montant de 42 €/MWh ;
  • Le « coût du complément à la fourniture d’électricité » soit les autres sources d’approvisionnement ;
  • les tarifs d’acheminement ;
  • la commercialisation des offres et la rémunération des fournisseurs.

« Cette méthodologie de calcul vise à garantir la « contestabilité » de ces tarifs par les fournisseurs alternatifs, c’est-à-dire la faculté pour les fournisseurs alternatifs de proposer aux consommateurs des offres de marché à prix égaux ou inférieurs aux TRV. »

2. Le contrat sortie de tarif EDF :

La suppression des tarifs réglementés pour l’électricité à destination des professionnels s’est effectuée le 31 décembre 2020. Depuis cette date, ces tarifs ne sont plus proposés. Les entreprises n’ayant pas opté pour une nouvelle offre ont été automatiquement transférées sur le contrat « Sortie de Tarif » d’EDF, sans possibilité de négocier le montant de l’abonnement ou le prix du kWh.

Ces tarifs sont légèrement plus élevés que le tarif réglementé.

L’offre « Sortie de Tarif » d’EDF est également disponible avec l’option heures pleines / heures creuses.

3. Offres de marché :

Dans les offres de marché, le prix du kWh varie selon l’offre sélectionnée. Pour les profils correspondant au « Tarif Bleu », les grilles de tarification sont généralement un peu plus élevées que celles des tarifs réglementés.

Pour les profils de consommation plus élevés, il est nécessaire de contacter le fournisseur pour connaître le prix du kWh. De plus, de nombreuses offres intègrent des services optionnels qui peuvent affecter le prix du kWh.

Par ailleurs, les grands consommateurs d’énergie sont soumis à ce que l’on nomme « l’horosaisonnalité ». Selon les jours de l’année, le prix du kWh d’électricité peut varier, étant plus ou moins élevé.

Ces variations horosaisonnées sont déterminées par Enedis et/ou RTE selon les prévisions de consommation. En effet, théoriquement, plus la demande en électricité est élevée à un moment donné, plus il est nécessaire d’activer les sources de production, ce qui augmente le prix du kWh.

Fournisseurs alternatifs et dynamiques de marché

Avec plus de 160 opérateurs, le marché est compétitif, proposant des plans à tarifs indexés, fixes et variables :

  • Prix indexés sur les TRV :

Ces tarifs proposent une réduction par rapport au tarif réglementé et conviennent aux petites entreprises.

  • Prix fixes :

Ces offres garantissent le prix du kWh pour une période déterminée, offrant une stabilité budgétaire face aux fluctuations de prix.

  • Prix indexés sur l’ARENH :

Ces restent le plus souvent plus intéressantes que les prix de l’électricité sur les marchés de gros mais sont soumises aux évolutions du mécanisme ARENH et à l’écrêtement.

  • Prix variables :

Ces prix varient selon les cours de l’électricité sur le marché de gros et peuvent permettre des économies lorsque les prix du marché sont bas.

Perspectives futures :

Le prix de l’électricité en France est dynamique, influencé par des facteurs tels que les ajustements de l’ARENH et les prix du marché du gaz. Les régulations gouvernementales, comme le bouclier tarifaire en 2022, jouent également un rôle crucial dans la détermination des prix futurs.

Bien que le paysage de la tarification de l’électricité puisse être complexe, comprendre ces éléments peut vous aider à prendre des décisions éclairées pour gérer efficacement vos coûts énergétiques.

Et, bien sûr, si vous avez besoin d’aide pour prendre ces décisions, n’hésitez pas à nous contacter chez Énergies France. Ensemble, nous pouvons optimiser votre stratégie énergétique et faire avancer votre entreprise dans un marché compétitif.

Contactez-nous dès aujourd’hui pour discuter de la manière dont nous pouvons soutenir vos objectifs pour 2024 et au-delà.

 

Plus de nouvelles